J’aime le chocolat.

Voilà qui est dit.
Ce constat établi, il était nécessaire — que dis-je, vital ! —, de trouver LA recette de moelleux au chocolat : celui qui n’était pas complètement dégoulinant de chocolat et donnait l’impression de la pâte crue, celui qui n’était pas non plus trop cuit. Bref un moelleux, vraiment moelleux.

Après des dizaines d’essais infructueux, bien que plus délicieux les uns que les autres, j’ai l’honneur de partager avec vous la recette du bien nommé (par mes soins) « Moelleux au chocolat de la mort qui tue (mais pas littéralement) ». Et en plus, il est très simple à faire.
Enfin, quand je dis « pas littéralement », ce n’est pas tout à fait vrai non plus. Ce moelleux est assez riche. Mais c’est justement parce qu’il est plein de sucre, de beurre et de chocolat qu’il est bon.

Aussi, si tu fais attention à ta ligne, passe ton chemin.

Le moelleux au chocolat de la mort qui tue

Pour 10 parts individuelles (ou un grand gâteau)

– 200g de chocolat de bonne qualité (je fais pour ma part moitié lait moitié noir)
– 200g de beurre
– 250g de sucre
– 5 œufs
– 1 cuiller à soupe de farine

Préparation

Préchauffe le four à 200°
Fais fondre le chocolat et le beurre au micro-ondes. Ajoute ensuite le sucre et laisse un peu refroidir. C’est important, car on va ajouter les œufs et il ne faut pas qu’ils cuisent.
Incorpore les œufs, un à un. Une fois que les œufs sont intégrés, ajoute la cuiller de farine. Mélange jusqu’à obtenir une pâte bien lisse.
Alors ici deux choix s’offrent à toi : soit tu fais un seul gros moule à gâteau et tu fais cuire pendant 25 minutes. Soit tu optes comme moi pour un moule à muffin, ce qui permet une meilleure cuisson et un format plutôt sympa, alors tu laisseras agir ton four pendant 20 minutes environ.
Laisse-les refroidir (un peu quand même) et démoule-les.

Dégustation

La meilleure manière de manger ces moelleux, c’est selon moi de les servir tièdes (réchauffés au micro-ondes par exemple) avec de la crème anglaise. Bon idéalement tu la fais maison ta crème anglaise (parce que jusqu’ici, avec le moelleux, tu n’as pas pu faire preuve de tes talents de pâtissier/ère). Je l’ai fait,mais je ne suis pas vraiment douée pour ça, alors je vais encore peaufiner ma recette avant de te la donner, mais je suis sûre que tu en trouveras une sympa.

Au niveau de la déco : je sers ces moelleux avec un peu de sucre glace, parce que c’est joli, et des fruits rouges, parce que c’est bon et que ça me donne bonne conscience.

Laisser un commentaire